Finale de la Ligue des champions à rejouer : le Tribunal arbitral du sport renvoie la balle à la CAF

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rendu mercredi 31 juillet une « décision partielle » sur le choix de la CAF de faire rejouer la finale retour de Ligue des champions entre le Wydad Casablanca et l’Espérance sportive de Tunis (EST) : il a estimé que le comité exécutif de l’instance n’avait pas le pouvoir de le faire et appelé les « organes compétents » de cette dernière à se prononcer.

Le feuilleton se poursuit. Après la « décision partielle » du Tribunal arbitral du sport (TAS), détaillée dans un communiqué diffusé mercredi 31 juillet, on ne sait toujours pas quelle équipe a remporté l’édition 2018-2019 de la Ligue des champions africaine de football. En effet, la juridiction a décidé de renvoyer la balle à la Confédération africaine de football (CAF) : si elle estime que le comité exécutif de cette dernière, qui a choisi le 5 juin de faire rejouer le match sur terrain neutre, n’était pas habilité à le faire, elle demande aux « organes compétents » de l’instance de se prononcer.

« Une audience en présence de toutes les parties et de leurs conseils s’est tenue au siège du TAS à Lausanne le 29 juillet 2019, écrit la juridiction, qui n’a pour l’instant étudié que le recours déposé par le Wydad Athletic Club (WAC) Casablanca après la décision du 5 juin. La formation du TAS en charge de cette affaire a considéré que le comité exécutif de la CAF n’était pas compétent pour ordonner que la finale retour soit rejouée et a décidé d’annuler la décision attaquée. Les appels des deux clubs sont donc partiellement admis pour cette raison. En revanche, toutes les autres conclusions prises par le WAC sont définitivement rejetées, tandis que celles de l’Espérance sportive de Tunis (EST) seront traitées dans la sentence finale. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *