Visite présidentielle en Gambie: l’Inde affirme ses ambitions africaines

Le président indien Ram Nath Kovind termine sa visite inédite de trois jours en Gambie ce jeudi 1er août, avant de se rendre en Guinée équatoriale.

Ram Nath Kovind a été reçu mercredi au palais présidentiel par le président gambien Adama Barrow. Les deux chefs d’État ont signé des accords notamment dans le secteur de la santé, ou des énergies solaires.

« L’union fait la force », a ensuite déclaré en wolof le président Ram Nath Kovind lors d’un discours à la tribune de l’Assemblée nationale. Une politesse qui sert une ambition économique continentale, confirme le président indien.

« Il y a deux ans, quand je suis devenu le président de l’Inde, les premiers pays que j’ai visités étaient africains. Et maintenant, juste après la formation d’un nouveau gouvernement en Inde, mon premier déplacement à l’étranger a encore pour destination l’Afrique, a-t-il souligné. Ces cinq dernières années, nous avons visité 30 pays africains, que ce soit le président, le vice-président ou le Premier ministre. La politique africaine de l’Inde a connu une transformation sans précédent. »

Les échanges commerciaux entre l’Inde et l’Afrique ont représenté 62 milliards de dollars entre 2017 et 2018, a rappelé le président Ram Nath Kovind. L’Inde est également le cinquième investisseur en Afrique.

De l’Inde, la Gambie a obtenu un allègement de sa dette pour une durée de cinq ans. Au cours d’une conférence de presse, le président Adama Barrow a qualifié l’Inde de « plus grande démocratie du monde ». La Gambie promet de soutenir la candidature de l’Inde pour un siège permanent au Conseil des Nations unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *