Un étudiant découvert mort à Cocody, la FESCI accuse

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), a vigoureusement réagi, via un communiqué dont copie nous est parvenue, à la découverte du corps sans vie de l’étudiant Dja Brice, mercredi 9 octobre 2019, dans une poubelle aux alentours du CHU de Cocody.

Assassinat de l’étudiant Dja Brice, la FESCI dénonce la passivité de la police

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire a exprimé son indignation après la découverte, dans une poubelle aux alentours du CHU de Cocody, du corps décapité de l’étudiant Dja Brice, inscrit en licence de droit privé à l’université Félix Houphouët-Boigny. Suite à cette découverte macabre, survenue le mercredi 9 octobre 2019, le syndicat des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire a vivement dénonce via un communiqué, signé de son secrétaire général, la passivité des agents de sécurité, non sans interpeller les autorités compétentes sur la recrudescence de l’insécurité en Côte d’Ivoire.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué

Le mercredi 09 octobre dernier, la FESCI a été informée de la découverte d’un corps sans vie dans une poubelle aux alentours du CHU-Cocody. Après investigations auprès des autorités hospitalières, il s’est avéré qu’il s’agit de Dja Brice KOUASSI, étudiant en Licence de droit privé à l’UFHB.

Vous pouvez lire :Côte d’ Ivoire : FESCI, Assi Fulgence Assi cède définitivement le pouvoir

La FESCI condamne avec la dernière énergie ce crime odieux et crapuleux qui déshonore la dignité humaine. Encourage la police nationale qui s’est déjà saisie du dossier à continuer efficacement les enquêtes afin de démasquer tous les coupables et les soumettre à la rigueur de la loi.

Par ailleurs, la FESCI s’indigne de la passivité des agents de sécurité et attire l’attention des autorités compétentes sur la recrudescence de l’insécurité.

La FESCI réaffirme la profonde compassion de l’ensemble des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire à la famille éplorée, présente ses condoléances les plus attristées à l’ensemble de la communauté estudiantine et réclame justice pour BRICO.

Vous pourriez aussi aimer :Un ancien fesciste piétine l’indépendance de la Côte d’Ivoire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *