Sommet de la Cedeao : Ce que le président Mahamadou Issoufou demande aux putschistes Maliens

La réunion de la Cedeao a commencé dans la matinée et le président hôte, le Nigérien Mahamadou Issoufou a pris la parole.

«Le Mali a plus que jamais besoin de stabilité pour que les aspirations fortes du peuple malien, à la sécurité, au développement, soient pleinement satisfaites. Il est du devoir de notre communauté d’assister les Maliens en vue d’un rétablissement rapide de toutes les institutions démocratiques. La junte militaire doit nous aider à aider le Mali. Nous fondons l’espoir qu’elle répondra favorablement aux mesures prises par notre communauté. D’autres partenaires stratégiques du peuple malien fondent le même espoir. Ne les décevons pas.»

 

Le 57e Sommet des chefs d’État de la Cédéao s’est ouvert en milieu de matinée à Niamey.

 

Huit chefs d’État sur les quatorze sont présents. Macky Sall, Alassane Ouattara, Roch Marc Christian Kaboré, Muhammadu Buhari, Nana Akufo-Addo entre autres ont fait le déplacement.

 

Le Mali n’est pas représenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *