Immigration: La France va accueillir 30 «réfugiés» bloqués sur le navire Gregoretti

La France s’est engagée à accueillir 30 « réfugiés » sur la centaine de migrants qui va pouvoir débarquer mercredi en Italie, après avoir été bloqués une semaine sur le Gregoretti, un navire des garde-côtes italiens, a annoncé à l’AFP le ministère de l’Intérieur.

Après un accord européen, cinq Etats membres (la France, l’Allemagne, le Portugal, le Luxembourg et l’Irlande) et l’Eglise italienne ont accepté de prendre en charge ces migrants partis de Libye sauvés en mer.

Le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner « a donné son accord » pour que « 30 personnes, des réfugiés et non des migrants économiques », soient accueillies en France dans les prochains jours, a indiqué son ministère. Dans cette optique, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) se rendra en Italie dans « quelques jours ». La France, précise-t-on au ministère, est « le pays qui accueille le plus sur cette méthode », à savoir après des débarquements de migrants sur les côtes européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *