Sibeth Ndiaye : « Sur l’immigration, soit on laisse prospérer les peurs, soit on met le sujet à plat »

Invités : Jacques Ashenbroich et Sibeth Ndiaye

Invitée du Club de l’économie du « Monde », jeudi, la porte-parole du gouvernement a estimé qu’il ne fallait pas hystériser la question migratoire.

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, revient, entre autres, sur le thème de l’immigration, devenu hautement sensible en France.

Pourquoi ouvrir un débat sur l’immigration, alors que le sujet est si sensible dans la majorité ?

Le changement climatique, les instabilités dans un certain nombre de zones vont conduire à des mouvements migratoires importants à l’échelle de la planète. Il faut être capable de l’anticiper. Lorsque, en septembre 2015, Angela Merkel a ouvert les frontières aux migrants qui fuyaient la guerre en Syrie, elle a adopté une position courageuse pour une chancelière conservatrice, mais elle s’est retrouvée seule. Aujourd’hui, sur près d’un million de personnes entrées en Allemagne, moins de la moitié a été régularisée. Il faut avoir cela en tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *