Sénégal : quatre morts et trois disparus dans le naufrage d’une pirogue

La pirogue transportait plus de vingt personnes quand elle s’est retournée. Quatre corps ont été repêchés, trois personnes sont encore portées disparues

Sur cette plage de Dakar, la détresse et l’incompréhension sont totales parmi les proches après la mort d’au moins quatre personnes dans le naufrage d’une pirogue sortie en mer avec des dizaines de touristes sénégalais et européens malgré le danger des pluies tropicales.

Au moins trois autres personnes restent portées disparues depuis lundi soir, quand la pirogue a chaviré sous l’effet de pluies diluviennes et de la houle alors qu’elle voguait entre la côte et les îles de la Madeleine, destination prisée des touristes à quelques minutes d’embarcation à moteur des côtes sénégalaises.

Les îles de la Madeleine au large de Dakar
Les îles de la Madeleine au large de Dakar

CRÉDIT PHOTO : GOOGLE MAPS

Les circonstances sont très confuses et les autorités restent évasives alors que les questions et les expressions d’indignation commencent à affluer sur les réseaux sociaux. Le drame serait survenu alors que la pirogue revenait de l’archipel.*

L’embarcation transportait 24 Sénégalais, six Français, deux Allemands, deux Suédois et un Bissau-Guinéen, a précisé un responsable des pompiers, Papa Ange Michel Diatta.

L’identité et la nationalité des victimes n’ont pas été communiquées pour l’instant. L’ambassade de France à Dakar a assuré ne pas avoir d’informations faisant état de Français décédés.

Les recherches se poursuivaient mardi matin pour retrouver les disparus, tandis que des familles en grand désarroi cherchaient sur le rivage à obtenir des nouvelles de leurs proches. “On a été appelé par la gendarmerie à 5 heures du matin (locales et GMT). Mon frère était dans cette pirogue. Le pire, c’est de ne pas savoir”, confiait Aminata Diop, âgée d’une trentaine d’années, parmi les proches présents dans l’Anse des Madeleines, vis-à-vis des îles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *