Sénégal : les joueurs mécontents de leurs primes de match

Match amical Sénégal – Les Lions de la Téranga ont disputé un match amical contre le Brésil sur un terrain neutre, au Singapour plus précisément. Et le finaliste malheureux de la coupe d’Afrique des Nations 2019 a donné bien de fil à retordre à la sélection brésilienne de football. Mais les sénégalais reviendront de Singapour avec un nul amplement mérité, eu égard de leur performance face à la seleçao. Si le match s’est déroulement sans encombre, les footballeurs sénégalais n’ont pas manqué de gronder dans les vestiaires après le match contre la sélection brésilienne de football. La raison de ce mécontentement, une affaire de prime que les joueurs jugent insuffisants. Très rapidement, les regards se sont tournés vers la fédération sénégalaise de football. Et le patron du football sénégalais n’a pas mis du temps à réagir à cette affaire.

Les vice-champions d’Afrique ont-ils été confrontés à une affaire de prime au Singapour ? C’est en tout cas l’information rapportée par de nombreux médias sénégalais après la rencontre de football entre le Sénégal et le Brésil, une rencontre amicale qui s’est achevée sur un match nul. Il aura fallu l’intervention du président de la fédération sénégalaise de football pour apporter quelques précisions sur cette affaire de primes des joueurs. Selon Me Augustin Senghor, les footballeurs sénégalais auraient protesté contre la prime qui leur a été versée lors de cette importante confrontation face au Champion d’Amérique. Selon les explications fournies par le patron du football sénégalais, les joueurs auraient exigé une revalorisation de leur prime, surtout pour la particularité de cette rencontre face au Brésil.

L’affaire des primes des joueurs du Sénégal est sans doute la triste note de la rencontre face au Brésil en match amical, au Singapour. Le Vice-champion d’Afrique a tenu en échec la seleçao dans une rencontre qui a failli se terminer sur une victoire des sénégalais, n’eut été la vigilance d’Eder dans les buts brésiliens. Après la rencontre, plusieurs médias sénégalais ont confirmé des brouilles entre la fédération sénégalaise et les footballeurs, au sujet de la prime versée au joueur. Face aux nombreuses informations rapportées par les médias en ligne, il aura fallu l’intervention du patron du foot sénégalais pour éclaircir ce malentendu dans les vestiaires du Sénégal : «En réalité la prime en vigueur pour les matchs amicaux est de 750 mille Cfa, soit 1150 euros en contrevaleur et c’est qui a été convoyé sur Singapour par les services financiers de la Fsf. Après le match, les joueurs ont souhaité que cela soit revu à la hausse du fait aussi bien des conditions de distance que de la particularité de ce match contre le Brésil», a souligné le patron du football sénégalais. Me Augustin Senghor a également saisi l’opportunité pour mettre un terme à certains bruits de couloir qui annonçaient que des tensions avaient éclaté au Singapour dans les vestiaires des joueurs sénégalais : «C’était une discussion bon enfant et ils n’avaient pas poser le problème avant le match parce que je n’avais pu rallier l’hôtel à Singapour que la veille vers 22h. Voilà le fin mot de l’histoire», explique le patron du football sénégalais. Et selon Me Augustin, toute cette affaire de prime semble désormais être un mauvais souvenir, puisque les joueurs ont obtenu gain de cause suite à leur demande.

> Lire aussi  Fin du suspens en Centrafrique

Une rallonge de 1000 euros pour chaque joueur

«il serait totalement insensé de vouloir réduire un montant dont le total ne fait même pas 2 millions Cfa. Ce qui s’est passé, c’est qu’après discussions avec certains cadres dans les vestiaires, j’ai accepté leur demande que je comprenais parfaitement et nous avons convenu de leur verser un montant supplémentaire de 1000 euros qu’ils percevront lors du prochain rassemblement de novembre à Dakar»., rapporte le président de la fédération sénégalaise de football. Les joueurs ayant pris part à la rencontre le Brésil devront donc patienter durant quelques semaines avant de toucher la prime supplémentaire de 1000 euros promise par Augustin Senghor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *