PSG-OM : une éternelle rivalité

L’OM s’apprête à affronter le PSG, ce dimanche au Parc des Princes, dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1. L’occasion pour Thomas Tuchel et André Villas-Boas de revenir sur les scènes de liesse observées à Marseille le soir de la défaite du PSG en finale de la Ligue des champions.

Un esprit de compétition alimenté dans les années 80

De quoi imaginer les Marseillais vainqueur de ce match depuis 2011 et apaiser les tensions entre les deux clubs ? Pas si sûr…

Si cette rivalité n’a pas toujours existé, il est évident que les Marseillais n’ont jamais aimé les parisiens pour des raisons de culture et de mentalité qui dépassent le monde du football. L’éternel conflit entre le Nord et le Sud…

C’est dans les années 80 que cet esprit de compétition a été alimenté par les dirigeants du PSG et de l’OM pour pimenter les matchs. Depuis les années 2000, les rencontres entre les deux équipes déchaînent les passions des supporters et font de chaque match de véritables chocs.

Tuchel : « Ça veut aussi dire qu’ils n’ont rien d’autre à célébrer… »

 

Avant de défier l’OM pour le Classique dimanche soir (19 heures GMT) au Parc des Princes, Thomas Tuchel est passé devant les médias ce samedi après-midi. Et il a inévitablement été interrogé sur les chambrages des joueurs et supporters de l’Olympique de Marseille à la suite de la défaite du club de la capitale en finale de la Ligue des champions (0-1), à Lisbonne, en août.

 

« Ils avaient fêté notre défaite contre Manchester United l’année dernière, alors forcément ils l’ont aussi fait contre le Bayern. Mais ça ne m’intéresse pas du tout d’en parler », a d’abord évacué l’entraîneur parisien. Avant d’être relancé et de lâcher une petite pique : « S’ils font ça, ça veut aussi dire qu’ils n’ont rien d’autre à célébrer… »

Marseille célébrant l’échec du PSG, Villas-Boas comprend

 

Le PSG battu en finale de la Ligue des champions par le Bayern Munich, le 23 août dernier à Lisbonne (0-1), et c’est tout Marseille ou presque qui s’est embrasé, célébrant soulagé l’échec de son rival parisien honni. Rivalité sportive oblige, les supporters de l’OM seul club détenteur de la coupe aux grandes oreilles en France redoutent plus que tout le triomphe de Paris dans la compétition phare du Vieux continent. Un sentiment que comprend parfaitement André Villas-Boas.

 

« Personnellement, je ne veux surtout pas voir Benfica gagner la Coupe d’Europe, ça m’énerverait… C’est comme ça, chacun a sa vision des choses, dixit l’ancien coach du FC Porto, qui ne cache pas être un inconditionnel des Dragons. J’ai vu que Bernard Tapie avait dit qu’il voulait que Paris gagne, mais nos supporters, eux, ne le voulaient pas… »

 

Le stratège lusitanien insiste. « Encore une fois, ça dépend de chacun. Pour moi, il vaut mieux être réaliste qu’hypocrite. Moi, si Benfica doit gagner la Ligue des champions, ça m’emmerde. Je ne suis pas un fan mais si les supporters de l’OM sont contents, je suis content… »

 

Les deux clubs rivaux s’affrontent avec une équipe du PSG réduite avec plusieurs membres testés positifs à la Covid-19. Ainsi Neymar, Angel Di Maria, Marquinhos, Mauro Icardi, Leandro Paredes et Keylor Navas, qui se sont retrouvés en vacances à Ibiza sont en quatorzaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *