Ousmane Sonko, opposant sénégalais, accusé de viol. Les partisans d’Ousmane Sonko dénoncent un complot politique

Il est l’une des figures de l’opposition sénégalaise : Ousmane Sonko est visé par une plainte pour viol. Il était convoqué ce lundi à la gendarmerie mais il a refusé de s’y rendre. L’opposant invoque son immunité parlementaire, mais cette dernière pourrait être levée. Ses partisans crient au complot et se sont affrontés avec les forces de l’ordre. On fait le point à Dakar avec Elimane Ndao.

Des partisans du Pastef ont dressé des barrages sur les voies menant à la résidence du député Ousmane Sonko, ce lundi à Dakar. Ils s’insurgent contre ceux qu’ils qualifient de complot politique ourdi par le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall.

Ses supporters dénoncent la plainte de viol qui pèse sur Ousmane Sonko, le président du parti des patriotes, arrivé troisième à l’élection présidentielle de 2019, dont l’objectif disent-ils est de nuire à ses ambitions politiques en 2024.

Nous sommes là aujourd’hui pour lancer un message fort au Président Macky Sall. Pour lui dire que nous n’accepterons pas qu’aujourd’hui Sonko soit sacrifié comme on l’a fait avec les autres opposants. Sonko est un patrimoine national qui porte un projet de société pour sortir le Sénégal de l’ornière. Nous n’accepterons pas aujourd’hui qu’il soit bâillonné, qu’il soit intimidé, qu’il soit persécuté ou bien mis en prison comme on l’a fait avec les autres ‘‘ tonne un supporter en colère.

Brandissant son immunité parlementaire, Ousmane Sonko a refusé de répondre à la convocation de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane en charge de l’affaire de viol. Selon lui le procureur de la République, Serigne Bassirou aurait donné instruction de le faire arrêter s’il met ses pieds à la gendarmerie.

La plainte étudiée par la section de recherches de la gendarmerie de Colobane a été déposée il y à quelques jours par une employée d’un salon de beauté de la capitale sénégalaise, dans lequel Ousmane Sonko allait se faire masser. Devant la presse, le député du Pastef nie tout en bloque:

_Il m’a été recommandé par mon médecin orthopédiste, un régime et une cure consistant à arrêter la pratique du sport de contact et de faire régulièrement des séances de massage et de natation. _

Et depuis 2007, je suis ses recommandations. Aucun sénégalais ne peut admettre que cela ait pu se faire. Je réfute toute idée de viol sur cette masseuse. C’est un complot politique. C’est une lâche cabale aussi lâche que son commanditaire Macky Sall”, a déclaré Ousmane Sonko.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *