Le rover Curiosity a trouvé des traces d’un ancien lac salé sur Mars

Explorant le cratère de Gale depuis 2012, le rover Curiosity analyse et collecte de précieuses informations pour les chercheurs, ainsi que d’étonnantes photographies. Une nouvelle étude réalisée grâce à ses données met en évidence que le cratère de 155 km de diamètre a pu abriter un lac salé, ou bien plusieurs étangs saumâtres.

Via son communiqué de presse, le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA questionne : « À quoi ressemblerait Mars si nous pouvions voyager 3,5 milliards d’années dans le passé ? ». Une chose est sûre, la planète rouge nous semblerait beaucoup plus familière et certainement moins hostile.

Un voyage dans le temps

Une nouvelle étude publiée le 7 octobre 2019 dans la revue Nature Geoscience nous apprend que le cratère Gale, site d’atterrissage de l’astromobile, a pu abriter des étangs aux eaux saumâtres au sein d’un cycle qui a mené à leur disparition complète.

Mis en évidence grâce à la découverte par Curiosity de roches enrichies en sels minéraux, ces étangs peu profonds auraient été alimentés par des ruisseaux sillonnant les bords du cratère et se seraient taris à plusieurs reprises, comme le montre l’animation ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *