Le Brésil accroché par le Sénégal, Neymar muet pour sa 100e

L’attaquant parisien n’a pas été très inspiré sur le terrain et Marquinhos a provoqué le pénalty de l’égalisation sénégalaise.

Il y avait un petit goût de PSG sur la pelouse du stade national de Singapour, ce jeudi, lors du match amical entre le Brésil et le Sénégal. Quatre joueurs du club parisien étaient en effet titulaires : Marquinhos, Thiago Silva et Neymar, qui fêtait sa 100e sélection, du côté du Brésil, Idrissa Gueye pour le Sénégal. Les trois Brésiliens ont participé à l’intégralité de cette rencontre qui s’est terminée sur un score nul (1-1).

Ce qu’il faut retenir : Thiago Silva s’en sort mieux que Marquinhos

Le Brésil a rapidement posé son empreinte sur cette rencontre en ouvrant la marque grâce à un superbe piqué de Roberto Firmino, bien servi par Gabriel Jesus, après 9 minutes de jeu seulement. Dominateurs dans le jeu, les partenaires de Thiago Silva ont rarement été inquiétés à l’exception d’une frappe lointaine d’ Idrissa Gueye (19e), mais ils ont manqué de précision technique dans leurs derniers gestes, laissant l’opportunité aux finalistes de la CAN de rester dans la partie.

Sadio Mané, la star de la sélection sénégalaise, s’est alors chargé de faire des misères à la défense brésilienne. Sur une foudroyante accélération, l’attaquant de Liverpool a martyrisé Dani Alves et Marquinhos. Victime d’un petit pont, le vice-capitaine du PSG le bousculait dans la surface et provoquait un pénalty logique, transformé par Diedhiou (45e). Le rapport de force s’est équilibré après la pause, mais Firmino (52e), Neymar (69e), sur coup franc, ou encore Richarlison (85e) auraient pu offrir la victoire au vainqueur de la dernière Copa America.

Du côté des Parisiens, on notera la bonne prestation de Thiago Silva dans la lignée de ce qu’il démontre avec son club depuis le début de saison. Vigilant dans les airs, performant dans la lecture des trajectoires adverses, le capitaine du PSG s’est en beaucoup mieux sorti que Marquinhos, qui retrouvait l’axe de la défense. Le « soldat » de Thomas Tuchel, régulièrement utilisé au milieu à Paris, a été secoué par Mané et s’est montré moins solide dans les duels qu’à l’accoutumée.

Le joueur : Neymar

Tous les regards étaient braqués sur le numéro 10 brésilien qui honorait ce jeudi après-midi la 100e sélection de sa carrière avec son équipe nationale. Une cape qui n’entrera pas vraiment dans les mémoires, si l’on s’en tient au plan purement sportif.

Aligné dans le couloir gauche de l’attaque, le joueur du PSG a semblé manquer de jus pendant la rencontre. Neymar a peiné à faire la différence balle au pied et s’est montré imprécis dans ses choix. A l’image du match contre Angers, le Brésilien a notamment perdu un nouveau face-à-face (45e + 2), alors qu’il se trouvait à l’entrée de la surface.

Comme à son habitude, il n’a pas hésité à dézoner et à venir chercher les ballons dans l’axe, loin des buts adverses. Il n’a pas connu beaucoup plus de réussite et a manqué d’explosivité quand il a cherché à accélérer le jeu de sa formation. Ses deux coups francs (69e, 90e) n’ont pas inquiété le gardien dijonnais Alfred Gomis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *