Infos du jour : Rangou sollicite une liberté provisoire, deux femmes tuées par la foudre…

Fatoumata Barry, alias Rangou, veut recouvrer la liberté. Elle a déposé, via ses conseils, une demande de liberté provisoire, informe le quotidien national Le Soleil.

Rangou a été cueillie par la Division des investigations criminelles (DIC), le 27 mai dernier, à l’hôtel Ngor Timiss, lors d’un « Yendou Party » organisé en période de pandémie et d’interdiction de rassemblement.
L’ex-animatrice a été arrêtée en compagnie de plusieurs autres personnes qui participaient à la soirée.
Le gérant de Ngor Timiss, arrêté en même temps que Rangou, a bénéficié d’une liberté provisoire. Idem pour le reste de la bande.
Fatoumata Barry est inculpée pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs, proxénétisme et défaut de carnet sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *