I.J : Des bébés jumeaux retrouvés morts, un jeune homme tué par son camarade à la suite d’une bagarre…

Dans ce numéro d’information du jour nous revenons sur l’affaire macabre découverte au Rond-point case bi deux corps sans vie de jumeaux nouveau-nés, ont été découverts hier, à hauteur des deux voies entre le Rond-point case bi et le premier garage.

Les corps sans vie des bébés ont été découverts vers 01 heure du matin. Aucune trace particulière de blessure n’a été trouvée sur les nouveau-nés décédés qui étaient enveloppés dans un morceau de tissu.
Un adolescent de 18 ans a été tué par son camarade âgé  de 19 ans à la suite d’une  bagarre à Gainth Gouye, localité située dans la région de Kaffrine.
Selon des témoins, la victime était arrivée chez lui en vomissant du sang. Malheureusement, elle est décédée au cours de son évacuation à l’hôpital.
Selon «L’As»,les malfrats déférés au parquet ont cambriolé le domicile d’une dame du nom de Nd. F, au quartier Diamaguène.
Les présumés cambrioleurs sont Hassan 2, Moussa F. plus connu sous le sobriquet de Kalamu et un de leurs amis.
 La Section de recherches de la gendarmerie de Colobane a déféré, hier, au parquet M. Khouma. Ce dernier, à la suite d’une émission, a envoyé à l’animatrice religieuse Seyda Fatou Bintou Diop, un audio dans lequel il jure de mettre fin à sa vie avec un revolver.
M. Khouma, le chambellan de S. A. S. Mbacké ibn S. S. Mbacké a été déféré, hier, au parquet de Dakar, pour les délits d’injures et menaces de mort, par les enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane.
Plus d’un mois après l’incendie criminel qui a tué cinq membres d’une famille sénégalaise à Green Valley Ranch, les forces de l’ordre et les proches des victimes cherchent toujours des réponses. La police a porté sa récompense à 40 000 dollars pour toute information qui pourrait la conduire aux suspects. « La principale question que se pose la communauté sénégalaise est de savoir pourquoi cette famille a été visée », a affirmé le lieutenant de police Matt Clark lors d’un point de presse, hier.
Deux agents de Dynapharm international, en l’occurrence Pape Ndiogou Sall et Abdou Bathily, ont été placés en garde-à-vue au commissariat de police de Gouye Mbind, à Touba, après le décès d’une dame à qui ils avaient vendu des médicaments. L’enquête menée par les limiers du commissariat de Gouye Mbind a révélé que les agents de cette structure médicale privée exerçaient dans l’illégalité totale. C’est près avoir pris les médicaments en cause que la dame a eu des maux de ventre qui ont conduit à des complications. Avant de rendre l’âme, elle avait confié avoir acheté des médicaments à Dynapharm.
A Mbour, des individus s’identifiant à l’entreprise Qnet ont été arrêtés par la police. Suite à des informations reçues, ils sont accusés d’escroquerie sur plus de cent personnes.
Ces individus installés au quartier Medine de Mbour, proposaient une somme de cinq cent mille à leurs clients. En lieu et place, un contrat de durée indéterminée accompagné d’un visa et d’une formation assurée sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *