FIFA The Best : pourquoi Sadio Mané a perdu devant Messi

iGFM -(Dakar) Absent des récompenses du prix FIFA The Best de l’année 2019, à l’issue d’un vote remporté par Lionel Messi, Sadio Mané perd une nouvelle fois malgré son excellente saison avec Liverpool. L’Afrique n’a pratiquement pas voté pour l’international sénégalais.

Considéré comme la principale chance africaine pour le prix FIFA The Best de meilleur joueur de l’année, Sadio Mané a terminé seulement 5e. Pour beaucoup d’observateurs indignés, ce classement ne reflète pas le niveau de performances du Sénégalais qui méritait beaucoup plus au vu de ses excellents états de service au cours de ces derniers mois (sacre en Ligue des champions, finaliste CAN 2019, doublé en Supercoupe d’Europe et titre de co-meilleur buteur de Premier League.

Des sélectionneurs, capitaines et journalistes africains zappent Mané

Si beaucoup déplorent le manque de considération mondiale à l’égard du football africain, il faut souligner que Mané a avant tout été trahi par les siens. Parmi les capitaines de sélection, sélectionneurs et journalistes africains appelés à voter, de nombreux pays n’ont tout simplement pas placé Mané parmi les trois choix de votes (certains minoritaires ont tout de même voté pour un Africain en optant pour Mohamed Salah). Et on parle là de joueurs comme Pierre-Emerick Aubameyang, André Ayew et Charles Kaboré qui estimé qu’aucun Africain ne méritait sa place sur le podium cette année. De quoi donner du sens aux propos de Samuel Eto’o qui déclarait récemment : « Nous (les Africains, NDLR) ne sommes que bons à dénigrer nos propres frères »

Signalons aussi que les capitaines et les sélectionneurs de nombreux pays africains comme le Maroc, l’Egypte, la Côte d’Ivoire, la RDC et le Bénin n’ont tout simplement pas pris part au vote pour des raisons que l’on ignore. Dans ces pays, le poste de sélectionneur était parfois vacant au moment du vote mais cela n’explique pas du tout…

Précisons enfin que ces remarques ne s’appliquent qu’au prix de meilleur joueur mais pas au 11 FIFA-FIFpro de l’année, qui n’a pas été désigné par les mêmes votants mais part 23 000 joueurs professionnels issus du monde entier. Mais au vu du constat qu’on tire premier prix, on peut imaginer que la tendance est la même pour le 11 de l’année, avec des joueurs africains qui n’ont pas forcément voté pour les représentants du continent, contribuant là-aussi à l’absence de Mané dans le 11…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *