https://afri4media.com Afri4, Le media des Générations Mon, 20 Jan 2020 13:50:23 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.3.2 https://afri4media.com/wp-content/uploads/2019/07/cropped-5b7b1733712772.63297130-1-2-e1564576592941-2-32x32.png https://afri4media.com 32 32 POLITIQUE ÉCONOMIQUE Transition franc CFA-eco : derrière la contestation des anglophones, une querelle ivoiro-nigériane https://afri4media.com/politique-economique-transition-franc-cfa-eco-derriere-la-contestation-des-anglophones-une-querelle-ivoiro-nigeriane/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=politique-economique-transition-franc-cfa-eco-derriere-la-contestation-des-anglophones-une-querelle-ivoiro-nigeriane https://afri4media.com/politique-economique-transition-franc-cfa-eco-derriere-la-contestation-des-anglophones-une-querelle-ivoiro-nigeriane/#respond Mon, 20 Jan 2020 13:50:23 +0000 https://afri4media.com/?p=2266 La mise en place annoncée fin décembre par Alassane Ouattara d’un “eco-UEMOA”, indexé sur l’euro et garanti par la France, est vue par les pays d’Afrique de l’Ouest hors zone CFA comme un parasitage de l’instauration de « l’eco-Cedeao », monnaie unique flexible que les États d’Afrique de l’Ouest ont prévu d’adopter en 2020.

C’est une gifle que viennent d’infliger à l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et au président ivoirien Ouattara les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales de Gambie, du Ghana, de Guinée, du Liberia, du Nigeria et de la Sierra Leone réunis en Conseil de convergence de la Zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO).

Dans un communiqué publié le 16 janvier à l’issue de leur réunion extraordinaire à Abuja (Nigeria), ils commencent par « féliciter l’UEMOA pour sa décision de se départir du franc CFA, mais prennent note avec préoccupation de la déclaration du président de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement [le président Ouattara] de l’UEMOA, le 21 décembre 2019, de renommer unilatéralement le franc CFA « eco », d’ici 2020 ».

]]>
https://afri4media.com/politique-economique-transition-franc-cfa-eco-derriere-la-contestation-des-anglophones-une-querelle-ivoiro-nigeriane/feed/ 0
Royaume-Uni – Afrique : à l’approche du Brexit, Londres repense sa stratégie africaine https://afri4media.com/royaume-uni-afrique-a-lapproche-du-brexit-londres-repense-sa-strategie-africaine/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=royaume-uni-afrique-a-lapproche-du-brexit-londres-repense-sa-strategie-africaine https://afri4media.com/royaume-uni-afrique-a-lapproche-du-brexit-londres-repense-sa-strategie-africaine/#respond Mon, 20 Jan 2020 13:47:55 +0000 https://afri4media.com/?p=2263 Pour trouver de nouveaux débouchés sur le continent, le Royaume-Uni et ses entreprises vont devoir sortir de leur zone de confort et renégocier des accords.

 

]]>
https://afri4media.com/royaume-uni-afrique-a-lapproche-du-brexit-londres-repense-sa-strategie-africaine/feed/ 0
Foot : Liverpool désigné club le plus fair-play d’Europe… https://afri4media.com/foot-liverpool-designe-club-le-plus-fair-play-deurope/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=foot-liverpool-designe-club-le-plus-fair-play-deurope https://afri4media.com/foot-liverpool-designe-club-le-plus-fair-play-deurope/#respond Mon, 20 Jan 2020 13:39:05 +0000 https://afri4media.com/?p=2259 Selon la lettre hebdomadaire du CIES (Centre international d’étude du sport), Liverpool est le club qui commet le moins de fautes par match cette saison en Europe.
Liverpool très « fair-play »
En plus d’être la meilleure équipe actuelle du monde, Liverpool peut se targuer d’être le plus fair-play. En tout cas, c’est ce que nous révèle la lettre hebdomadaire du CIES (Centre international d’étude du sport) publiée ce lundi.

En effet, Sadio Mané et ses coéquipiers forment l’équipe qui commet le moins de fautes par match cette saison en Europe (35 Championnats européens analysés à partir de données InStat). Irrésistibles en Premier League, les champions d’Europe ont jusqu’ici commis 8,1 fautes en moyenne par rencontre.

« Cette valeur est partiellement liée au style d’arbitrage moins strict en Premier League : 20,4 fautes sifflées par match comparé à une moyenne de 27,2 dans les 35 compétitions analysées », précise le CIES.

Ligue 1
En Ligue 1, le club qui commet le moins de fautes est l’OGC Nice (10,4/match) et celui qui en commet le plus est Montpellier (15,8/match). 25 fautes sont sifflées par match en moyenne cette saison dans le Championnat de France.

]]>
https://afri4media.com/foot-liverpool-designe-club-le-plus-fair-play-deurope/feed/ 0
Dialogue national : Les participants réclament des perdiems https://afri4media.com/dialogue-national-les-participants-reclament-des-perdiems/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=dialogue-national-les-participants-reclament-des-perdiems https://afri4media.com/dialogue-national-les-participants-reclament-des-perdiems/#respond Mon, 20 Jan 2020 13:35:33 +0000 https://afri4media.com/?p=2255 Le Dialogue national est secoué par la “perdiemite”. Les participants réclament des perdiems ou remboursement de frais (transport et déjeuner) pour pouvoir prendre part aux réunions du Comité de pilotage du Dialogue national dirigé par Famara Ibrahima Sagna.

Selon Les Échos, la fameuse requête est portée par Saër Tambédou, représentant des marchands ambulants.

“Certains n’osent pas le dire, mais la question du remboursement des transports est inquiétante pour beaucoup d’entre nous. Si certains membres ont la possibilité pour venir répondre aux réunions, d’autres sont confrontés à des problèmes financiers parce qu’obligés de mettre entre parenthèse leur activités”, a-t-il soutenu.

Saër Tambédou d’y aller de ses arguments : “Je demande que l’argent réservé à louer les salles d’hôtels puisse servir de perdiems aux participants”. À noter que les perdiems sont des sommes forfaitaires attribuées aux acteurs et aux participants de toute activité “de développement” en guise de motivation à leur participation.

]]>
https://afri4media.com/dialogue-national-les-participants-reclament-des-perdiems/feed/ 0
SYMPOSIUM DES CADRES DU REWMI – Le parti d’Idrissa Seck sort de sa torpeur https://afri4media.com/symposium-des-cadres-du-rewmi-le-parti-didrissa-seck-sort-de-sa-torpeur/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=symposium-des-cadres-du-rewmi-le-parti-didrissa-seck-sort-de-sa-torpeur https://afri4media.com/symposium-des-cadres-du-rewmi-le-parti-didrissa-seck-sort-de-sa-torpeur/#respond Mon, 20 Jan 2020 13:30:32 +0000 https://afri4media.com/?p=2252 Le Rewmi a organisé, hier, un symposium pour se prononcer sur les questions d’actualité liées à la hausse du prix de l’électricité et du passage du franc CFA à l’Eco.

Le parti d’Idrissa Seck avait des choses à dire sur les questions d’actualité qui agitent le pays. Les ‘’oranges’’, jusque-là aphones sur les questions d’actualité, sont revenus, hier, au-devant de la scène, à travers un symposium. Ces derniers temps, certains membres ont fustigé la léthargie du parti dont ils accusent le vice-président d’en être l’auteur.

Toutefois, cet épisode semble dépassé par Idrissa Seck et son parti. Déthié Fall, qui ne souhaite pas revenir sur le sujet, déclare accorder son pardon à ses détracteurs. Toutefois, le parlementaire soutient que le Rewmi est le seul parti qui, une année après la dernière élection présidentielle, a un aussi grand mouvement. Il liste, à ce propos, les ‘’multiples activités’’ dont un séminaire à Thiès, la rencontre des jeunes et le symposium d’hier.

Toujours dans cette logique de remettre les pendules à l’heure, le vice-président du parti Rewmi précise qu’Idrissa Seck reste toujours préoccupé par les questions sociales. Le parlementaire renseigne, d’ailleurs, que son leader se différencie du président Macky Sall, de par sa vision et sa capacité d’anticipation. ‘’Il est très prévoyant. C’est lié à sa vision, son expérience, sa sagesse. Quand il disait : une fois Macky Sall élu, tous les prix allaient augmenter, peu de Sénégalais avait cru à ses paroles, croyant que c’était juste un candidat à la Présidentielle qui essaye de contrer un adversaire politique’’, rappelle Déthié Fall.

Ainsi, la rencontre organisée par la Cellule des cadres du parti Rewmi (Cecar) est, d’après son secrétaire général Khali Diouf, le premier symposium de l’année 2020. Deux thèmes ont été abordés durant les échanges. Le premier a concerné le passage du franc CFA à l’Eco et son impact sur l’économie du Sénégal. Sur ce sujet, Déthié Fall précise que le Rewmi n’a pas encore émis une position officielle car, dit-il, pour des questions aussi sensibles, aussi complexes, il faut écouter tous les experts en la matière, avant de s’exprimer. Pour lui, ce qui est en train d’être fait rentre d’ailleurs dans ce processus de prise de décision. ‘’Ce n’est pas une question de souveraineté. Le fait de dire que la France doit quitter toutes les instances de décisions, que les réserves de change qui se trouvent au niveau du Trésor public doivent être transférées au niveau de la BCEAO est une chose. Mais que gagnent nos économies, en faisant ce transfert du franc CFA vers l’Eco ? C’est cela la question fondamentale’’, indique le député.

A ses yeux, pas mal de partis, de manière spontanée, se prononcent sur la question, mais le Rewmi, par contre, dans sa démarche, préfère aller en profondeur, avant d’engager le Sénégal dans une direction.

Hausse prix électricité

Concernant la hausse du prix de l’électricité, le vice-président d’Idrissa Seck évoque un non-respect de la promesse présidentielle. Il rappelle, à cet effet, que le 31 décembre 2016, Macky Sall s’était adressé à la nation sénégalaise pour dire qu’il allait procéder à une réduction du prix de l’électricité durant l’année 2017. Mieux, Déthié Fall fait savoir que le leader de l’APR s’était engagé à procéder à une réduction du prix de l’électricité de 10 % et que cette tendance baissière allait se poursuivre dans les années à venir. ‘’Et trois ans après, il se présente devant les Sénégalais pour parler de hausse du prix de l’électricité. A ce niveau, il faut noter l’échec du président de la République et de son régime quant à la politique de l’électricité de façon générale’’, constate le parlementaire.

Son camarade de parti et membre de la Cellule des cadres du parti Rewmi (Cecar) est d’avis que les arguments avancés par l’Etat sur la hausse du prix de l’électricité, à savoir l’accès universel à l’électricité et la réduction de la subvention de l’Etat à la Senelec, sont infondés. Abdou Fouta Diakhoumpa estime, à ce propos, qu’il s’agit de bâtir les fondements d’un nouveau compromis entre villes et campagnes, entre nantis et démunis. ‘’C’est berner les gens inattentifs que de dire que les subventions à l’électricité profitent plus aux citadins qu’aux ruraux, alors que tous ensemble payent l’impôt qui est le support de ces subventions’’, fait remarquer le membre de la Cecar.

Pour sortir de cette impasse, le spécialiste du droit du travail propose quelques pistes de solution. Il serait judicieux, pour lui, de trouver d’autres recettes, en arrêtant ‘’d’offrir à des multinationales ou grosses sociétés des remises, sans parler des exonérations fiscales complaisantes’’. A cela, le rewmiste ajoute la rationalisation des dépenses de l’Etat, la sensibilisation des populations à l’économie d’énergie par la construction de maisons qui exploitent l’ensoleillement et l’énergie du soleil pour répondre à leurs besoins d’éclairage et de fraicheur…

HABIBATOU TRAORE

]]>
https://afri4media.com/symposium-des-cadres-du-rewmi-le-parti-didrissa-seck-sort-de-sa-torpeur/feed/ 0
SÉNÉGAL : Macky Sall ordonne la réhabilitation de la décharge de Mbeubeuss https://afri4media.com/senegal-macky-sall-ordonne-la-rehabilitation-de-la-decharge-de-mbeubeuss/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=senegal-macky-sall-ordonne-la-rehabilitation-de-la-decharge-de-mbeubeuss https://afri4media.com/senegal-macky-sall-ordonne-la-rehabilitation-de-la-decharge-de-mbeubeuss/#respond Mon, 20 Jan 2020 13:28:55 +0000 https://afri4media.com/?p=2248

Les ministres sénégalais de l’Hygiène publique et de l’Environnement vont s’accorder autour du projet de requalification de la décharge de Mbeubeuss. Ainsi en a décidé le président Macky Sall, lors du conseil des ministres tenu le 15 janvier 2020 à Dakar. Avec deux objectifs pour le président sénégalais : de calmer les tensions au tour du désastre écologique causé par l’une des plus grandes décharges à ciel ouvert dans le monde, et surtout, plus généralement, affirmer l’ambition de créer 10 000 emplois verts.

Le président sénégalais tient à réaliser l’une des priorités de son deuxième quinquennat, à savoir le projet de réhabilitation de la très controversée décharge de Mbeubeuss, située près de Dakar la capitale.

Lors du conseil des ministres du 15 janvier 2020, Macky Sall a demandé au ministre de l’Hygiène publique et à celui de l’Environnement du Développement durable, de mettre leurs actions en synergie pour réaliser le projet de réhabilitation de la décharge de Mbeubeuss. Ainsi, plutôt que de fermer cette décharge, comme l’exigent les populations riveraines, Mbeubeuss restera donc ouverte, « On va y implanter un centre de tri et un centre de compostage. L’idée est d’arrêter l’avancement de la décharge et que cette décharge réponde aux normes environnementales et internationales », explique El Hadj Mamadou Dieng de l’Unité de coordination pour la gestion des déchets du Sénégal.

Le calendrier des travaux à Mbeubeuss n’a pas encore été précisé. Toute-fois une source à la présidence, confie que le projet sera réalisé sur le modèle d’un partenariat public-privé (PPP). Et selon les études déjà réalisées, le budget nécessaire à la réalisation de ce PPP se situe aux environs de 122 millions d’euros, soit 80 milliards de francs CFA.

Mbeubeuss, une décharge à problèmes

Les directives du président Macky Sall interviennent au lendemain de nouvelles manifestations pour la fermeture de Mbeubeuss. Le 14 décembre 2019, des centaines de populations riveraines de la décharge se sont rassemblées pour exiger sa fermeture. « Dafa Doy, ça suffit ! Nous ne pouvons plus vivre avec cette décharge ! » a déclaré Mamadou Fall, coordinateur du collectif des riverains.

Ouverte en 1968, la décharge de Mbeubeuss ne devait être que provisoire, mais un demi-siècle plus tard, ce « provisoire » dure toujours. Et aujourd’hui, le site reçoit les déchets de quelque trois-millions d’habitants de la capitale sénégalaise. Déchets qui représenteraient 80 % des détritus du pays. Mbeubeuss serait ainsi l’une des plus grandes décharges d’Afrique : chaque jour, quelque 2 000 tonnes d’ordures sont ainsi déversées directement par des centaines de camions sur plus de 114 hectares, l’équivalent de près de 200 terrains de football. Une véritable bombe écologique.

Le projet de réhabilitation de Mbeubeuss s’inscrit dans le cadre du programme « zéro déchet ». Il s’agit d’un changement d’approche, qui repense le système de collecte des déchets afin de permettre d’une part, le recyclage des composants (plastique, verre, papier, etc.) et d’autre part, la destruction industrielle des matières jugées toxiques ou dangereuses, nuisibles à la santé publique et à l’environnement. Un programme à travers lequel, le président sénégalais compte créer 10 000 emplois verts.

]]>
https://afri4media.com/senegal-macky-sall-ordonne-la-rehabilitation-de-la-decharge-de-mbeubeuss/feed/ 0
Sénégal : Discussions à Dakar sur la sécurité maritime https://afri4media.com/senegal-discussions-a-dakar-sur-la-securite-maritime/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=senegal-discussions-a-dakar-sur-la-securite-maritime https://afri4media.com/senegal-discussions-a-dakar-sur-la-securite-maritime/#respond Mon, 20 Jan 2020 13:21:58 +0000 https://afri4media.com/?p=2244 La commémoration du 45ème anniversaire de la Marine nationale du Sénégal sera marquée ce 20 janvier par un Forum international sur la sécurité maritime qui se tiendra à la Base navale Amiral Faye Gassama de Dakar.

L’événement va rassembler plusieurs chefs d’état-major de marines riveraines du golfe de Guinée, quelques 200 officiers du secteur, ainsi que plusieurs experts clés de l’industrie, spécialisés dans le domaine de la sécurité maritime, indique un communiqué de la direction des relations publiques armées (DIRPA).

Les travaux de ce Forum de 03 jours vont porter sur la «formulation d’approches de collaboration pour intégrer les capacités d’une sécurité maritime renforcée», avec comme objectif d’accentuer les échanges entre différents acteurs, afin de trouver «des réponses concertées et coordonnées face à la mutation des défis sécuritaires dans le secteur maritime».

Ces dernières années, le golfe de Guinée est devenu l’épicentre de la piraterie maritime mondiale. 72 % des enlèvements et 92 % des prises d’otages en mer recensés par le Bureau maritime international (BMI) dans le monde ont lieu dans le golfe de Guinée, notamment au large du Nigeria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun.

En novembre dernier, deux navires ont été attaqués et 13 otages enlevées en l’espace de 72 heures, aux larges du Bénin et du Togo. Neuf de ces otages enlevées lors de l’attaque de leur navire Bonita dans les eaux béninoises ont été libérés début décembre.

]]>
https://afri4media.com/senegal-discussions-a-dakar-sur-la-securite-maritime/feed/ 0
“Des millions et des millions” : l’Espagne plaide pour l’immigration https://afri4media.com/des-millions-et-des-millions-lespagne-plaide-pour-limmigration/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=des-millions-et-des-millions-lespagne-plaide-pour-limmigration https://afri4media.com/des-millions-et-des-millions-lespagne-plaide-pour-limmigration/#respond Mon, 20 Jan 2020 13:13:42 +0000 https://afri4media.com/?p=2241

Le pays estime qu’il aura besoin de plusieurs millions de migrants dans les prochaines années.

« Les trajectoires démographiques sont là. Ça va arriver, on n’y échappera pas », c’est par ces mots que le ministre espagnol de la Sécurité sociale, de l’inclusion et des migrations s’est exprimé sur l’avenir de son pays à propos du besoin de migrants, rapporte franceinfo. José Luis Escriva a ensuite détaillé lors du Forum sur l’OCDE sur les migrations : « Nous aurons besoin de 8 ou 9 millions de personnes juste pour garder notre population active au même niveau. » Ainsi l’économie espagnole aura donc besoin de « millions et millions de migrants dans les prochaines années », si elle veut se maintenir à son niveau actuel. Avec 47 millions d’habitants, la démographie de l’Espagne est inquiétante selon le ministre.

Des déclarations qui rappellent celles de Jean-Paul Delevoye, l’ex-commissaire aux retraites qui déclarait fin novembre que « la démographie européenne et son vieillissement avait besoin de 50 millions de personnes de population étrangère » afin « d’équilibrer la population active en Europe en 2050 ».

]]>
https://afri4media.com/des-millions-et-des-millions-lespagne-plaide-pour-limmigration/feed/ 0
Sénégal : Voici les 50 nominations en conseil des ministres de ce Mercredi 15 Janvier 2019 https://afri4media.com/senegal-voici-les-50-nominations-en-conseil-des-ministres-de-ce-mercredi-15-janvier-2019/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=senegal-voici-les-50-nominations-en-conseil-des-ministres-de-ce-mercredi-15-janvier-2019 https://afri4media.com/senegal-voici-les-50-nominations-en-conseil-des-ministres-de-ce-mercredi-15-janvier-2019/#respond Thu, 16 Jan 2020 09:15:10 +0000 https://afri4media.com/?p=2238 Le Président de la République du Sénégal, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 15 janvier 2020, au Palais de la République. Au titre des mesures individuelles le Président de la République a pris les décisions suivantes :

Monsieur El Hadji Abdoulaye GUEYE, Administrateur Civil principal matricule de solde n°624 581/J, précédemment Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement du Ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, est nommé Secrétaire général dudit Ministère en remplacement de Monsieur Serigne MBAYE appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Joseph Oufam MEDOU, ingénieur géologue, est nommé Directeur général de la filiale « PETROSEN E&P » S.A ;

Monsieur El hadji Manar SALL, diplômé de HEC PARIS, est nommé Directeur général de la filiale « PETROSEN AVAL » S.A.

Monsieur Mass THIAM, Expert en management, diplômé de HEC Montréal, est nommé Coordonnateur de l’Unité de Coordination de la Gestion des Déchets solides (UCG) en remplacement de Monsieur Ousmane NDAO.

Monsieur Hassan El Karim NDIAYE, Cadre administratif et financier, est nommé Coordonnateur du Projet de Construction de Logements sociaux et de Lutte contre les bidonvilles au Ministre de l’Urbanisme du logement et de l’Hygiène publique, en remplacement de Monsieur Idrissa TALL.

Monsieur Saidou WADE, Juriste, matricule de solde n° 710 244/D, précédemment en service à la Cellule d’Etudes, de Planification et de Suivi-évaluation du Ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, est nommé Inspecteur de l’Administration locale au Ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires ;

Monsieur El Hadji Mamadou Gueye, Juriste, matricule de solde n° 662 513/E, précédemment en service à l’Inspection de l’Administration locale (IAL) du Ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, est nommé Inspecteur de l’Administration locale au Ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, en remplacement de Monsieur Mamadou Moustapha DIOP, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;

Madame Seynabou SECK, Médiateur pédagogique, matricule de solde n° 663 866/E, précédemment en service à la Direction de la Promotion du Développement Territorial, est nommé Inspecteur de l’Administration locale au Ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires ;

Monsieur William MANEL, administrateur civil principal, matricule de solde n°604 135/G, précédemment Gouverneur de la Région de Kédougou, est nommé Gouverneur de la Région de Kaffrine en remplacement de Monsieur Jean Baptiste COLY, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;

Monsieur Saer NDAO, administrateur civil principal, matricule de solde n°517 932/C, précédemment Préfet du Département de Mbour, est nommé Gouverneur de la Région de Kédougou en remplacement de Monsieur William MANEL, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Modou NDIAYE, administrateur civil, matricule de solde n°516 238/C, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Dakar chargé du développement, est nommé Adjoint au Gouverneur de la Région de Dakar chargé des affaires administratives en remplacement de Madame Ndèye Aïssatou Oumar Tabara TOURE, appelée à d’autres fonctions ;

Madame Awa Ndiaye DIOP, administrateur civil, matricule de solde n°661 347/E, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Kaffrine chargée du développement, est nommée Adjoint au gouverneur de la Région de Louga chargée des affaires administratives, poste vacant ;

Monsieur El hadji Malick Sémou DIOUF, administrateur civil, matricule de solde n°681 537/J, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Fatick chargé du développement, est nommé Adjoint au Gouverneur de la Région de Fatick chargé des affaires administratives, poste vacant ;

MonsieurSidy Sarr DIEYE, administrateur civil, matricule de solde n°681 542/D, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Diourbel chargé du développement, est nommé Adjoint au Gouverneur de la Région de Kaolack chargé des affaires administratives, poste vacant ;

Madame Diégui NGOM, administrateur civil, matricule de solde n°681 538/K, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Matam chargée du développement,est nommée Adjoint au gouverneur de la Région de Kédougou chargée des affaires administratives, poste vacant ;

Monsieur Boubacar Bahinghou SAGNA, administrateur civil, matricule de solde n°681 540/B, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Kolda chargé du développement, est nommé Adjoint au Gouverneur de la Région de Kolda chargé des affaires administratives, poste vacant ;

Madame Tening FAYE, administrateur civil, matricule de solde n°696 367/A précédemment Adjoint au préfet du département de Guédiawaye, est nommée Adjoint au gouverneur de la Région de Dakar chargée du développement en remplacement de Monsieur Modou NDIAYE, appelé à d’autres fonctions ;

Madame Marième Pouye ANNE, administrateur civil, matricule de solde n°696 392/G, précédemment Adjoint au préfet du département de Rufisque, est nommée Adjoint au gouverneur de la Région de Diourbel chargée du développement en remplacement de Monsieur Sidy Sarr DIEYE, appelé à d’autres fonctions ;

Madame Tiguida WAGUE, administrateur civil, matricule de solde n°696 366/Z précédemment Adjoint au préfet du département de Thiès, est nommée Adjoint au gouverneur de la Région de Kaffrine chargée du développement en remplacement de Madame Awa Ndiaye DIOP, appelée à d’autres fonctions

Monsieur Abdou DIOP, administrateur civil, matricule de solde n°696 369/C précédemment Adjoint au préfet du département de Pikine, est nommé Adjoint au gouverneur de la Région deFatick chargé du développement en remplacement de Monsieur El hadji Malick Sémou DIOUF, appelé à d’autres fonctions

Monsieur Modou Mamoune DIOP, administrateur civil, matricule de solde n°696 365/A, précédemment chef de la division des agréments, programmes d’investissement et accords de siège à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au gouverneur de la Région de Kédougou chargé du développement, poste vacant ;

Monsieur Assane GUEYE, administrateur civil, matricule de solde n°696 363/C, précédemment chef de la cellule des affaires juridiques au Secrétariat général du ministère de l’Intérieur, est nommé Adjoint au gouverneur de la Région de Kolda chargé du développement en remplacement de Monsieur Boubacar Bahinghou SAGNA, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Modou Thiam, administrateur civil, matricule de solde n°696 364 541/A précédemment Adjoint au Préfet de Dakar, est nommé Adjoint au gouverneur de la Région de Louga chargé du développement, poste vacant ;

Monsieur Amadou Salmone FALL, administrateur civil, matricule de solde n°622 439/D, précédemment chef de la division analyse et prospectives à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au gouverneur de la Région de Tambacounda chargé du développement, poste vacant ;

Monsieur Mor Talla TINE, administrateur civil, matricule de solde n°616 322/H, précédemment Préfet du Département de Bambey, est nommé Préfet du Département de Mbour en remplacement de Monsieur Saer NDAO, appelé à d’autres fonctions ;

Madame Ndéye Aïssatou Oumar Tabara TOURE, administrateur civil, matricule de solde n°616 295/M, précédemment Adjoint au Gouverneur de la Région de Dakar chargée des affaires administratives, est nommée Préfet du Département de Bambey en remplacement de Monsieur Mor Talla TINE, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Saïd DIA, administrateur civil, matricule de solde n°515 927/E, précédemment Préfet du Département de Birkilane, est nommé Préfet du Département de Vélingara en remplacement de Monsieur Abdourahmane NDIAYE, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Abdoul Wahab TALLA, administrateur civil, matricule de solde n°517 781/K, précédemment Préfet du Département de Bounkiling, est nommé Préfet du Département de Birkilane en remplacement de Monsieur Saïd DIA, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Abdourahmane NDIAYE, administrateur civil, matricule de solde n°608 868/D, précédemment Préfet du Département de Vélingara, est nommé Préfet du Département de Bounkiling en remplacement de Monsieur Abdoul Wahab TALLA, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Malick KONE, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°661 442/A, précédemment Adjoint au préfet du département de Podor est nommé Adjoint au Préfet du département de Dakar, en remplacement de Monsieur Modou Thiam, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Diadji GUEYE, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°661 425/F, précédemment Adjoint au Sous-préfet de l’Arrondissement des Almadies département de Dakar, est nommé Adjoint au Préfet du département de Thiès, en remplacement de Madame Tiguida Wagué, appelée à d’autres fonctions ;

Madame Ndèye Mossane NDOUR, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°661 426/G, précédemment Adjoint au Sous-préfet de l’Arrondissement des Niayes département de Pikine est nommée Adjoint au Préfet du département de Pikine, en remplacement de Monsieur Abdou DIOP, appelé à d’autres fonctions ;

Madame Ndèye Bintou THIAM, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°661 423/D, précédemment Adjoint au Sous-préfet de l’Arrondissement de Bambilor département de Rufisque, est nommée Adjoint au Préfet du département de Rufisque, en remplacement de Madame Marième Pouye ANNE, appelée à d’autres fonctions ;

Madame Coumba Sall WADE, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°661 428/I, précédemment Adjoint au Sous-préfet de l’Arrondissement de Rufisque Est département de Rufisque, est nommée Adjoint au préfet du département de Guédiawaye, en remplacement de Madame Téning FAYE, appelée à d’autres fonctions;

Monsieur Jean Paul Sylvain DIATTA Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°661 427/H, précédemment Adjoint au Sous-préfet de l’Arrondissement de Guédiawaye département de Guédiawaye, est nommé Adjoint au Préfet du département de Bakel, en remplacement de Monsieur Mbacké THIAM, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Alioune SADJI, Instituteur, matricule de solde 386 015/C, en service à l’Inspection de l’Administration Territoriale et Centrale du ministère de l’Intérieur, est nommé Adjoint au Préfet du département de Kaolack, en remplacement de Monsieur Alpha DIALLO, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Fodé Kaba NDAO, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°696 226/C, précédemment Chef de la Division des Affaires Religieuses et Coutumières à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au Préfet du département de Podor, en remplacement de Monsieur Malick KONE, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Amadou Sène FALL, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°696 214/B, précédemment Chef de la Division du cadre de vie et de travail à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au préfet du département de Guinguinéo, en remplacement de Monsieur Demba GUEYE, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Mouhamadou Lamine DIOP, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°681 468/G, précédemment Adjoint au préfet du département de Saraya, est nommé Adjoint au Préfet du département de Ziguinchor, en remplacement de Monsieur El Hadji Chérif Moulaye Hamed SALL, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur El Hadji Chérif Moulaye Hamed SALL, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°661 414/F, précédemment Adjoint au préfet du département de Ziguinchor, est nommé Adjoint au Préfet du département de Saraya, en remplacement de Monsieur Mouhamadou Lamine DIOP, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Cheikh GNINGUE, Secrétaire d’Administration, matricule de solde 634 443/D précédemment sous-préfet de l’arrondissement de Cabrousse,département de Oussouye Région Ziguinchor est nommé Sous-préfet de l’arrondissement de Kael, département Mbacké, Région de Diourbel, en remplacement de Monsieur Massène SENE, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Alassane ANNE, Instituteur, matricule de solde 509 339/E précédemment sous-préfet de l’arrondissement de Ndindy,département Diourbel, Région de Diourbel, est nommé sous-préfet de l’arrondissement de Cabrousse,département de Oussouye Région Ziguinchor, en remplacement de Monsieur Cheikh GNINGUE, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Demba GUEYE, Agent Technique d’Agriculture, matricule de solde n°504 226/C, précédemment Adjoint au préfet du département de Guinguinéo, Région de Kaolack, est nommé Sous-préfet de l’arrondissement de Ndindy, département Diourbel, Région de Diourbel, en remplacement de Monsieur Alassane ANNE, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Mbacké THIAM, Secrétaire d’Administration, matricule de solde 661 434/D, précédemment Adjoint au Préfet du Département de Bakel est nommé Sous-préfet de l’arrondissement de Makacolibantang, département de Tambacounda, Région de Tambacounda, en remplacement de Monsieur Thierno Ndiapaly NDIAYE, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;

Monsieur Serigne FALL, Secrétaire d’Administration, matricule de solde 696 210/B, précédemment en service à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de Guédiawaye, département de Guédiawaye, Région de Dakar, en remplacement Monsieur Jean Paul Sylvain DIATTA, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Papa Abdoulaye MBAYE, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°696 208/G, précédemment en service à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement des Almadies, département de Dakar, Région de Dakar, en remplacement Monsieur Diadji GUEYE, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur Ousseynou Oulimata GUEYE, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°696 206/E, précédemment en service à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement des Niayes, département de Pikine, Région de Dakar, en remplacement Madame Ndèye Mossane NDOUR, appelée à d’autres fonctions ;

Monsieur Abdou Aziz MBODJ,Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°696 209/H, précédemment en service à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de Rufisque Est, département de Rufisque, Région de Dakar, en remplacement Madame Coumba Sall WADE, appelée à d’autres fonctions ;

Monsieur Moussa Séne Télémaque SOW, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°696 225/B, précédemment en service à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de Bambilor, département de Rufisque, Région de Dakar, en remplacement de Madame Ndèye Bintou THIAM, appelée à d’autres fonctions ;

Monsieur Abdou khadre dieylani BA, Secrétaire d’Administration, matricule de solde n°653078/C, précédemment en service à la Direction générale de l’Administration territoriale, est nommé Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de Dagoudane, département de Pikine, Région de Dakar, en remplacement de Monsieur Assane SARR, appelé à d’autres fonctions ;

Monsieur El Hadji Babacar FAYE, Professeur de Collège d’enseignement Moyen, est nommé Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de Moudéry, département de Bakel, Région de Tambacounda, en remplacement de MonsieurAmadou BODIAN, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;

Madame Nogaye GUENE, Enseignante, matricule de solde 670 086/A est nommée Adjoint au sous-préfet de l’arrondissement de Kouthiaba Ouoloff, département de Koumpentoum, Région de Tambacounda, en remplacement de Monsieur Kalidou BA, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite.

]]>
https://afri4media.com/senegal-voici-les-50-nominations-en-conseil-des-ministres-de-ce-mercredi-15-janvier-2019/feed/ 0
Sénégal : l’aéroport international de Diass a enregistré plus de 2 millions de passagers en 2019 https://afri4media.com/senegal-laeroport-international-de-diass-a-enregistre-plus-de-2-millions-de-passagers-en-2019/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=senegal-laeroport-international-de-diass-a-enregistre-plus-de-2-millions-de-passagers-en-2019 https://afri4media.com/senegal-laeroport-international-de-diass-a-enregistre-plus-de-2-millions-de-passagers-en-2019/#respond Thu, 16 Jan 2020 09:12:33 +0000 https://afri4media.com/?p=2234 L’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), ouvert en 2017, a enregistré 2.491.185 passagers en 2019, soit une augmentation de 5% de son trafic comparé à l’année précédente, a appris mercredi Xinhua.

Le directeur général de LAS (société chargée de la gestion de l’infrastructure aéroportuaire), Xavier Mary, a expliqué cette augmentation du trafic par l’apport de la nouvelle compagnie aérienne Air Sénégal.

Ces résultats s’expliquent aussi, a-t-il dit, par la faillite de la compagnie aérienne camerounaise Camairco, de celle française Aigle Azur et du départ anticipée pour des difficultés de la compagnie aérienne sud-africaine South Africa Airways.

Selon lui, la mise en place du hub Air Sénégal a permis à l’AIBD de résorber le gap laissé par ces compagnies et de terminer l’année 2019 avec un résultat de trafic positif (+5%), comparé à 2018. Cette performance est “au-dessus de la moyenne africaine et de l’objectif (…) assigné par l’Etat du Sénégal”, a-t-il fait savoir.

La compagnie Air Sénégal a lancé de nouvelles lignes vers l’Europe (Paris, Marseille, Barcelone), et a ouvert une dizaine de lignes en Afrique de l’Ouest et du Nord.

Elle compte acquérir deux A220-300 pour permettre l’ouverture de nouvelles lignes pour la prochaine saison de l’été 2020.

]]>
https://afri4media.com/senegal-laeroport-international-de-diass-a-enregistre-plus-de-2-millions-de-passagers-en-2019/feed/ 0