Équipe de France. Un onze de départ inédit face à l’Albanie

En l’absence de trois titulaires majeurs (Pogba, Kanté, Mbappé), Didier Deschamps va aligner une équipe inédite face à l’Albanie, ce samedi soir (20 h 45), dans le cadre des éliminatoires pour l’Euro 2020. Avec notamment la deuxième sélection de Clément Lenglet, et les retours des Munichois Hernandez et Tolisso, ainsi que de Coman.

En l’absence de nombreux titulaires habituels (Pogba, Kanté, Mbappé), Didier Deschamps va aligner une équipe « new-look » face à l’Albanie, sans pour autant changer de système de jeu, privilégiant le 4-2-3-1 qui fonctionne depuis la Coupe du monde en Russie et auquel il a très peu touché.

Défense : deuxième pour Lenglet, le retour d’Hernandez

Devant l’inamovible Hugo Lloris, une ligne de quatre défenseurs, parmi lesquels Clément Lenglet, qui honorera sa deuxième sélection. Le Barcelonais sera associé à Raphaël Varane en charnière. Sur les côtés, Benjamin Pavard reprend sa place à droite (c’est Léo Dubois qui avait commencé le dernier match face à l’Andorre). À gauche, Lucas Hernandez signe son grand retour. Blessé au genou pendant une grande partie de la saison dernière, le néo-Munichois n’est plus apparu en Bleu depuis France – Allemagne (2-1), le 16 octobre dernier.

Milieu : une paire Tolisso – Matuidi

Dans l’entre-jeu, Didier Deschamps est privé de ses deux titulaires habituels : Paul Pogba et N’Golo Kanté. Le sélectionneur va privilégier l’expérience en recentrant Blaise Matuidi, très souvent aligné à gauche, et en relançant Corentin Tolisso, qui n’a plus porté le maillot tricolore depuis l’Allemagne – France de septembre 2018 (il était entré en jeu à cinq minutes de la fin à la place de… Matuidi). Le joueur du Bayern est en effet remis d’une rupture des ligaments croisés du genou qui lui a fait manquer quasiment toute la saison dernière. En Allemagne, il est régulièrement titulaire dans un milieu à trois, depuis la reprise.

Dans l’histoire des Bleus, Matuidi et Tolisso ont été alignés deux fois ensemble dans un milieu à deux : contre les Pays de Galles et la Biélorussie, en 2017.

Attaque : Coman pour remplacer Mbappé

C’est l’une des interrogations de ces deux rendez-vous de septembre. Comment la France va se comporter sans Kylian Mbappé, qui n’a pas manqué une seule rencontre des Bleus depuis le troisième match des poules du Mondial 2018 face au Danemark ? Blessé à la cuisse, le Parisien va être remplacé à droite par Kingsley Coman, qui veut enfin prouver, à 23 ans et après de nombreux rendez-vous ratés avec l’équipe de France, qu’il constitue une solution crédible pour le sélectionneur. Dans un profil différent de celui de Mbappé, mais avec de grosses qualités de percussion et de dribbles, Coman (17 sélections, 1 but), qui joue plutôt à gauche au Bayern Munich, sera l’un des éléments clés des Bleus pour déséquilibrer l’Albanie.

Dans l’axe, la traditionnelle paire Griezmann – Giroud est reconduite. À gauche, Thomas Lemar, dont la dernière titularisation face à la Bolivie (2-0), en juin, avait été brillante, honorera sa 19e sélection (4 buts).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *