Débat sur l’immigration : le flottement du gouvernement face à la vision d’Emmanuel Macron

Le “et en même temps” migratoire voulu par Emmanuel Macron, qui demande à la fois davantage de fermeté sur les reconduites et plus d’humanité quant à l’accueil, place les membres du gouvernement devant un véritable casse-tête pour trouver des mesures concrètes.

Lundi, à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a énoncé les grandes lignes du gouvernement pour la politique migratoire. Une politique sans coup de menton mais sans naïveté. Son intervention, sans annonce concrète, marque l’ouverture d’une réflexion sur les quotas. Et pour cause, même au sommet de l’Etat “personne ne sait comment mettre en œuvre ce que veut le président de la République au sujet de la politique migratoire”, confie à Europe 1 un très proche d’Emmanuel Macron.

En fait, dans les coulisses du gouvernement personne n’arrive à trouver les mesures adéquates pour mettre en œuvre le principe édicté par le chef de l’Etat : fermeté – humanité – efficacité. Au sein même du cabinet présidentiel, à l’Elysée, comme au niveau du gouvernement, les approches se télescopent : entre les diplomates qui défendent les valeurs de l’accueil et de l’asile, et les préfets en faveur d’un tour de vis sécuritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *