Coronavirus senegal couvre feu la police accusée de violences

Ils ont passé leur journée au bloc opératoire. Ils ont été surpris par l’absence de transports en communs quand ils sont sortis à 17h.
Certains ont marché jusqu’au  » garage petersen » où ils disent avoir subit la violence des policiers.
Pour finalement rebrousser chemin vers l’hôpital et y passer la nuit.
Je parle du personnel soignant qui m’est proche mais c’est valable pour tous ceux qui continuent à travailler dans ces conditions extrêmes….
Le Sénégal n’avait pas besoin de ça en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *