Le journal Record repris par Seneweb éventre le plan ce jeudi. La publication du Groupe Futurs Média fait état d’une machination ourdie par de puissants lobbies, tapis dans le milieu du sport, pour faire débarquer Aliou Cissé du coaching de l’équipe nationale.

Le Sénégalais, capitaine des Lions de l’épopée 2202, devait ensuite être remplacé par le Français Hervé Renard, parti dernièrement du banc des Lions de l’Atlas pour l’Arabie Saoudite.

Les détracteurs du sélectionneur national ont commencé leurs manœuvres dans le sillage du sacre du double vainqueur de la Can, avec la Zambie puis la Côte d’Ivoire, au titre de meilleur entraîneur d’Afrique à l’occasion des derniers Caf Awards à Dakar.

Ils voulaient ensuite mettre à profit une contreperformance des camarades de Sadio Mané au rendez-vous footballistique africain en Egypte, en juin et juillet passés, pour jeter Cissé en pâtures, à grands coups d’éléments dans les médias. Avec l’espoir que la clameur publique prenne vite le relais, pour pousser les autorités à la décision de démettre le technicien.

Remplacer Cissé par Renard

Sans jamais citer des noms ou simplement donner des indices en mesure de se faire idée, à défaut de les identifier, sur « ces comploteurs », Record note que leur plan a été mis à l’eau par la tournure prise par les choses à la Can.

Renard et ses Lions se sont arrêtés en 1/8e de finales, sortis par le Bénin. Pendant ce temps, Cissé et ses Lions eux ont filé jusqu’en finale, avant de perdre contre les Algériens.

Last but not least, la forte présence de Lions, 5, dans l’équipe type de la Can et l’entrée de l’équipe dans le Top 20 du classement Fifa, pour la première fois, ont définitivement gâché le deal.

Renard est allé chasser en Arabie, après avoir nié toute ambition et/ou contact en vue de prendre la sélection du Sénégal. Aliou Cissé fait toutefois l’objet d’un feuilleton ambiguë.

Alors que sa reconduction a été annoncée, d’autres informations sont venues tout remettre en cause, précisant même que le bonhomme réfléchit quant à une suite ou non, sur le banc des Lions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *